Mexico et le massacre de Tlatelolco

En 1968 : dans le monde entier la jeunesse se soulève.

le 20 septembre 1968

L’armée investit l’université de Mexico, occupée par les étudiants depuis juillet ; 18 morts. Le lendemain, heurts entre étudiants et policiers à Mexico ; 2 morts. Le stade olympique est occupé par l’armée

S’ensuit un gigantesque mouvement populaire embrase l’automne. Mais la brutalité de l’État fait basculer les étudiants révoltés dans la clandestinité. L’issue en sera un massacre de masse à Tlatelolco prémédité par l’armée, les arrestations, la torture, des centaines de morts et de disparus, les cadavres balancés d’hélicoptères… l’exil aussi.

 

 

Le 2 octobre 1968, plusieurs milliers d’étudiants mexicains, en lutte depuis 123 jours et réunis en meeting à Mexico sur la place des Trois-Cultures dans le quartier de Tlatelolco, étaient mitraillés par la troupe. Plusieurs centaines de personnes étaient massacrées. Dix jours plus tard, le régime dictatorial du président Diaz Ordaz devait accueillir les Jeux Olympiques, et il entendait d’autant plus porter un coup d’arrêt à la contestation étudiante que celle-ci, dépassant la seule jeunesse scolarisée, s’attirait une sympathie croissante des milieux populaires.

Les commentaires sont fermés.

Spread the Word
British Radio