Le Printemps de Prague est écrasé

Dès 1967, les intellectuels tchécoslovaques critiquent l’attitude intransigeante du secrétaire du PC tchèque, le stalinien Novotny. Bientôt ces critiques gagnent aussi la direction communiste. Novotny doit composer avec un groupe de « libéraux » menés par Alexandre Dubcek, premier secrétaire du PC slovaque. Ce dernier remplace d’ailleurs Novotny après sa démission en janvier 1968.

La situation reste préoccupante dans le pays. La déstalinisation reste très limitée et les problèmes ne manquent pas : croissance économique atone, rareté des denrées alimentaires.

Dubcek entend préserver le système soviétique, mais il se montre favorable à une démocratisation du pays et à une plus grande liberté d’expression. De nombreux Tchécoslovaques se retrouvent dans cette ligne politique, « ce socialisme à visage humain » proposé par Dubcek. Sa popularité grandit chez les ouvriers, les intellectuels, les étudiants, mais aussi chez les défenseurs de l’identité slovaque.

La nouvelle direction supprime quasiment la censure, libère les écrivains emprisonnés et réhabilite les victimes des purges staliniennes, adopte une attitude favorable à l’égard de l’Eglise, autorise les voyages à l’étranger et réforme les statuts du PC, prévoyant même le droit à l’existence de minorités contestataires (remise en cause du centralisme démocratique), la généralisation du vote secret, la limitation de la durée d’exercice des fonctions dirigeantes.

Ce printemps de Prague suscite un immense enthousiasme (surtout les étudiants) et attise la curiosité en Occident pour cette tentative de réforme, inédite dans le bloc soviétique. A Moscou, l’inquiétude grandit, dans la mesure où l’exemple de la Tchécoslovaquie risque de contaminer rapidement toutes les autres démocraties populaires et remettre en cause la pérennité du bloc lui-même.

L’Armée rouge et les troupes du pacte de Varsovie envahissent
la Tchécoslovaquie avec quelques 300 000 hommes, 7000 chars, dans la nuit du 20 au 21 août 1968.
 

Sources: C. Hocq “Dictionnaire d’histoire et de géographie”.
- F. Armand et F. Barthélémy:”Le monde contemporain_ l’histoire en terminale”, Seuil, Paris, 2004.
- Le petit Mourre.

 

Les commentaires sont fermés.

Spread the Word
British Radio